samedi 14 juin 2014
par  KOENIG_Isabelle

Accueillir la vie

Ce 5 mai 2019 célèbre toutes les sages femmes de par le monde ! 2 petits cadeaux pour ce jour de fête : 1/ cet hymne à l’accouchement respecté :https://youtu.be/74MFSqlFFkE 2/ ce tres beau texte :

Être sage-femme

Être sage-femme ce n’est pas inné. Comme aimer ou être serein, cela s’apprend. Être sage-femme, ce n’est pas être thérapeute, conseillère, psychologue, technicienne, mécanicienne, chimiste ou alchimiste ni même magicienne ou chaman. Même s’il y a un peu de tout cela malgré tout et quoi que l’on en dise. Alors quoi ? La sage-femme n’a aucun but pour l’autre, elle n’est pas là pour changer quoi que ce soit ou agir volontairement. Elle est l’instrument du destin, l’instrument de l’histoire de l’autre, qui naît sous ses yeux, témoin du mystère. Elle est avec ses connaissances, ses expériences, avec ses qualités, son humanité avec limites, ses défauts, ses compétences techniques, son calme, ses peurs, son potentiel à éclore, son amour pour la vie, sa fascination du mystère. Elle n’a pas de pouvoir, elle ne peut savoir ce qui est bien pour l’autre, même si elle peut être force de propositions cependant, pour protéger l’euphonie des corps, la symphonie des mondes qui s’entrecroisent, se traversent, se rencontrent pour se quitter et se retrouver autrement. Être sage-femme, c’est être la gardienne du champ de la naissance quelle qu’elle soit, où qu’elle soit La gardienne d’un espace qui ne se délimite pas, qui ne se prononce pas, qui ne se voit pas. La gardienne de la transmission de la vie, de l’humilité, de son humidité, La gardienne du sacré. Celle qui protège l’intimité, le mystère, le souffle de la vie, aussi bien que les passages vers la mort, vers un ailleurs, un autrement, une autre forme Être sage-femme, c’est être collée au vivant, au présent, à l’ici et maintenant. c’est rencontrer la solitude pour y trouver l’esprit du corps et sa sagesse. C’est tisser, le lien, entre les vies, et se vêtir avec Être sage-femme, c’est faire un avec le souffle, avec son propre souffle, son propre mystère, cette vie qui nous traverse inlassablement et sans rien nous demander en retour, jusqu’au dernier expire C’est savoir ne pas regarder, c’est savoir écouter, sentir, goûter, sans intervenir dans le flux. C’est être dans le ‘laisser-faire attentif’ C’est savoir ne pas agir Et c’est savoir être efficace et précise. C’est savoir s’effacer et prendre sa place Être sage-femme, c’est être à l’origine des mondes. Silencieuse entre deux respirations. c’est se lover dans l’espace après la fin d’une expiration, et attendre-sans attendre, protéger la prochaine inspiration

Vous souhaitez vivre l’extraordinaire aventure d’une naissance naturelle dans un profond respect de la physiologie et des choix qui sont les vôtres ?

Vous pouvez me contacter pour en parler et envisager que je vous accompagne pendant la grossesse, puis à l’accouchement, pour ce grand moment …

Isabelle KOENIG Sage-Femme DE Diplomée de la faculté de médecine de Tours - 1981

06.03.84.85.54 - 02.47.53.48.14 accueillir.la.vie@free.fr mail

( Fière d’être sage femme... alors, écoutez !.... :https://m.youtube.com/watch?v=Mn-u8... )


"Accompagner, c’est savoir être présent sans être encombrant, savoir veiller sans surveiller, être là, tout en étant à certains moment invisible, savoir s’en aller, savoir revenir..." Aline de Pétigny


Articles les plus récents

jeudi 13 février 2020
par  KOENIG_Isabelle

SOS Bébé et Guide je suis enceinte

Un espace pour : écouter, informer, aider Ecoute confidentielle, anonyme et gratuite contact@sosbebe.org 01-42-47-08-67 contact@sosbebe.org et un guide Devenir mère n’est pas toujours facile et notre société est particulièrement attentive à apporter une protection spécifique aux femmes (...)
samedi 18 janvier 2020
par  KOENIG_Isabelle

Vies de Sages Femmes

Retrouvez mon témoignage, dans un livre qui montre la variété et la richesse des activités professionnelles des sages femmes : Un voyage polyphonique au cœur du métier de sage-femme !
vendredi 17 janvier 2020
par  KOENIG_Isabelle

Un gynécologue parle de l’AAD

L’AIMSIB a été très touchée d’apprendre le calvaire judiciaire et psychologique qu’a enduré Madame Hélène P, Sage-Femme à domicile après qu’un nouveau-né, apparemment en pleine santé, soit décédé quelques heures plus tard dans son berceau. Notre réflexion s’est alors portée sur la sécurité et la pertinence (...)

Brèves

21 octobre 2019 - Isabelle sur France 2 le 18 octobre journal de 20h

http://accueillir.la.vie.free.fr/sp...

22 octobre 2018 - acte "politique"...

"sois le changement que tu veux voir dans le monde..." GANDHI

25 juillet 2018 - Réflexion de Joseph Goldstein, éminent sophrologue des USA

Métaphore :"Vous ne pouvez pas arrêter les vagues, mais vous pouvez apprendre à surfer (...)

10 juin 2018 - "Que ton alimentation soit ton remède"- Hippocrate

30 mars 2018 - Oh ... ma douleur !!!

"Trouve l’endroit où est la joie, et la joie vaincra la douleur " Merci à Joseph Campbell, (...)